Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Documentation > Ziad Medoukh > Les activités de Ziad Medoukh > Le département de français organise une conférence sur l’universalité de la (...)

Le département de français organise une conférence sur l’universalité de la science avec un physicien français

Le département de français organise une conférence sur l’universalité de la science avec un physicien français

Le jeudi 17 novembre 2016, le département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza a reçu dans ses locaux un physicien français, actuellement dans la bande de Gaza pour des conférences scientifiques.

Il s’agit de Monsieur Jean-Marc Lévy -Lebland, professeur émérite de l’université de Nice, qui est venu au département accompagné de Monsieur Anthony Bruno, directeur de l’Institut Français de Gaza.

Ziad Medoukh, responsable du département l’ a remercié de sa visite. Il a ajouté que cette rencontre allait permettre aux étudiants d’échanger avec lui sur le thème de son intervention, qui est l’universalité des sciences.
Il a expliqué que son département essayait de développer les connaissances et le savoir-faire, ainsi que les compétences des étudiants en organisant des conférences et des échanges avec des spécialistes francophones.

Il a remercié l’Institut Français de Gaza pour l’organisation de cette rencontre très intéressante pour les étudiants de français.
Dans son mot, Anthony Bruno s’est dit très heureux d’organiser cette conférence en coopération avec le département de français, un département réputé et actif.

Il a profité de sa présence au département pour annoncer aux étudiants la reprise des activités culturelles et francophones à l’Institut Français de Gaza.

Ensuite, pendant deux heures, le physicien français a donné une conférence sur le thème « La science , est-elle universelle ? ».

Parlant au début de l’évolution des sciences depuis l’époque romaine jusqu’à nos jours, et de l’importance et l’universalité des sciences.

Puis, il a évoqué la relation entre les sciences et les créations techniques.

Il a beaucoup insisté sur la spécificité des savoirs scientifiques , et que toute production de savoirs est une caractéristique de toute société humaine .

Il a terminé en rappelant que si actuellement la mondialisation tendait à unifier la pratique des sciences contemporaines dans l’espace géographique, elle engageait simultanément une profonde mutation dans le temps historique.

Les étudiants présents ont beaucoup échangé avec lui et ont posé maintes questions.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 20 août 2019