Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Documentation > Des documents à connaître > Infos Gaza de Jacques Salles > Infos Gaza 817 ; Mardi 24 mai

Infos Gaza 817 ; Mardi 24 mai


Chroniques de Gaza (2)
Mardi 24 mai

Suite de l’exposé de Mohamed al Bakri (UAWC) union des comités de travailleurs agricoles
Après la guerre de 2014, L’UAWC a aidé les gens à retourner à la terre afin qu’ils puissent produire et qu’il y ait le moins d’importations possibles (même si les serres qu’on a installées sont australiennes).
Pour les fraises, on arrive parfois à les exporter. vers la Cisjordanie et même la Russie.
Il y a 13 usines à Gaza. Malgré les destructions, elles ont été reconstruites après la guerre.
L’UAWC développe les liens entre les éleveurs et les transformateurs (yaourts). Il y a 4000 vaches et 65000 moutons à Gaza. Tout est fait pour améliorer la qualité du lait. Les chips de Gaza sont fabriqués à partir de pommes de terre locales. L’UAWC introduit dans l’agriculture des nouvelles technologies. Pour les éleveurs, il y a 4 cliniques vétérinaires.
Il y a 13 coopératives agricoles. La volonté est d’avoir une économie de proximité pour limiter les importations et ne pas être mendiant ou assisté. L’UAWC tisse des liens entre producteurs et consommateurs.
Elle introduit l’énergie solaire à Gaza avec déjà 50 fermes équipées de panneaux venus d’Espagne.
Les principaux projets concernent l’eau : la pomper, améliorer l’adduction, l’économiser.
Pendant la guerre, 9000 dunums (= 9 Km2) de terre ont été détruits à Beit Hanoun. On a replanté mais pas encore sur toute la superficie détruite.
Mohamed insiste sur le fait que Gaza ne demande pas la charité et ne veut pas être dépendant. "Nous avons l’espoir, nous voulons rester chez nous".
Pour les pêcheurs, on a reconstruit en priorité les bâtiments où ils stockent le matériel. Il est symptomatique qu’Israël interdit l’importation du matériel nécessaire pour la pêche comme pour l’agriculture. Ils souhaitent que Gaza soit un territoire d’assistés.
On arrive aux attentes vis-à-vis de la solidarité internationale. Mohamed précise que l’UAWC ne s’occupe pas du niveau de politique politicienne.
Avant tout, expliquer aux Européens ce qui est arrivé aux Palestiniens. Ne pas se laisser bâillonner. Poser sans arrêt la question : "où est la loi internationale pour le blocus de Gaza ?"
Bien sûr, les Israéliens ont classé l’UAWC comme organisation terroriste et ont fait pression sur les associations qui l’aident. Sauf dans un cas (l’Australie), ça n’a pas marché.
La solidarité doit aussi s’exprimer sous forme concrète (une aide internationale). Une aide est traditionnellement distribuée aux chômeurs les plus démunis à l’occasion du Ramadan (qui commence le 6 juin).
Et puis la solidarité doit aider à nouer de nouveaux contacts pour permettre de transformer les technologies. Gaza a un très grave problème de manque de terre à cause de la pression démographique. En quelques années, la superficie cultivée est passée de 130000 dunums (un peu plus du tiers du territoire) à 73000 (un cinquième). A cette perte de terres s’ajoute les premiers effets du changement climatique.
Mohamed pense que la solidarité internationale doit s’adresser aux partis politiques pour qu’ils fassent pression. Il donne l’exemple de l’Espagne quand le gouvernement a voté à l’ONU contre la création d’un Etat palestinien.
La discussion vient sur la situation politique à Gaza. A la division s’ajoute l’absence de gouvernance : le gouvernement du Hamas a son secteur, Ramallah paie l’autre partie des fonctionnaires et une très large partie de la société reste en dehors de toute action publique et survit avec l’auto-organisation ou les ONG.
Il évoque une promesse d’aide américaine de 100 millions de dollars en précisant que dans les circonstances actuelles, cet argent n’ira pas là où il est nécessaire.
Il parle de l’UNRWA qui permet aux réfugiés de survivre.
Il explique l’échec des tentatives de gouvernement d’Union Nationale. Israël n’en voulait à aucun prix parce que l’éclatement de la Palestine est leur politique fondamentale et toutes les pressions ont eu lieu pour que cette tentative échoue.
La discussion se termine sur les accords Sykes-Picot il y a exactement un siècle qui continuent de ravager le Proche-Orient.

Infos Gaza 817
Semaine du 2 au 8 Juin 2016
 
Jeudi, 02 Juin 2016
À environ 08h00, les forces israéliennes accompagnées de véhicules militaires ont pénétré à environ 150 mètres à l’intérieur de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, à l’est du camp de réfugiés d’al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza. Pendant que les véhicules israéliens patrouillaient la région elles ont nivelé des terres le long de la clôture. elles se sont ensuite dirigées vers le nord de la vallée de Gaza. Les forces israéliennes ont poursuivi leur incursion jusqu’à 16h00 le même jour et se sont ensuite redéployées le long de la frontière.
Vers 11h30, les canonnières israéliennes stationnées au large d’Al-Sudaniyia au nord de la bande de Gaza, ont sporadiquement ouvert le feu sur des bateaux de pêche palestiniens naviguant dans les 3 miles nautiques, mais aucune victime n’a été signalée.
Vendredi, 03 Juin 2016
A environ 08:30, canonnières israéliennes stationnées au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche naviguant dans les 2 miles nautiques. En conséquence, les pêcheurs ont été contraints de rentrer à terre et aucune arrestation n’a été signalée.
Vers 18h00, canonnières israéliennes stationnées au large de Rafah au sud de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sans discernement sur le rivage. En conséquence, Wafaa ’Ahmed Abdul Kareem al-Sha’ir (17) a subi une blessure par balle à la fesse droite tandis que sa sœur Eman (21) a été frappé à la jambe droite. Ces personnes ont été blessées alors qu’elles étaient avec leur famille dans une cafétéria près du rivage. Elles ont été emmenés à Abu Yousef al-Najar Hospital, où leurs blessures ont été classées comme modérées.
Vers la même époque, les canonnières israéliennes stationnées au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche naviguant à 1 mile nautique. En conséquence, les pêcheurs ont été contraints de rentrer à terre. Aucune arrestation n’a été signalée.
Mardi, 07 Juin 2016
 Vers 21h00, canonnières israéliennes stationnées au large de Rafah au sud de la bande de Gaza, ont tiré à balles réelles et caoutchoutées métalliques sur des bateaux de pêche naviguant dans les 6 miles nautiques. Aucune victime n’a été signalée.
À environ 06h00, les canonnières israéliennes stationnées au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche naviguant dans les 5 miles nautiques. Deux navires de guerre israéliens ont approché un bateau de pêche armé par 3 frères, qui ont été identifiés comme Khalil (21), Shaher (19) et Mohamed Muhsin Khalil Abu Riyalah (18), du camp al-Shati, à l’ouest de la ville de Gaza. les forces de la marine israélienne ont contraint les pêcheurs à prendre leurs vêtements, à nager vers une vedette israélienne . Ils ont été emmenés vers une destination inconnue. Zakaria Baker, un des responsables de « l’union des comités des travailleurs agricoles », a déclaré que les pêcheurs ont confirmé que les canonnières israéliennes avaientouvert le feu sur le bateau de pêche.
Vers 13h00, les forces israéliennes accompagnées de véhicules militaires et des bulldozers ont pénétré à environ 50 mètres dans le village d’al-Shokah, à l’est de Rafah. Elles ont nivelé les terres et ont établi des barrières de sable dans la région, avant leur re-déploiement le long de la barrière frontalière.
Vers 14h30, le vendredi 03 Juin 2016, des dizaines de jeunes hommes palestiniens se sont dirigés sur la frontière entre la bande de Gaza et Israël, à l’est du quartier al-Shuja’iya, à l’est de la ville de Gaza. Les manifestants ont jeté des pierres sur les soldats israéliens stationnés le long de la clôture. Les soldats israéliens stationnés derrière des barrières de sable ont ouvert le feu sur les manifestants. En conséquence, un civil a été frappé avec une balle dans la jambe droite et a ensuite été emmené à l’hôpital al-Shifa, où sa blessure a été classé comme modéré.
Mouvement à Karm Abu Salem (Kerem Shalom)
 
date
Importations

Catégorie
Montant

tonnes
Nombre
Litres

31 mai
Divers produits
5341

Aide humanitaire
17442

gaz de cuisson
276110

Essence

300006

Diesel

686461

carburant industriel

406022

agrégats de construction
12880

Ciment
3480

acier de construction
270

01 Juin
Divers produits
4783,5

Aide humanitaire
20215

gaz de cuisson
271840

Essence

184017

Diesel
Diesel pour l’UNRWA

298014
76.000

carburant industriel

288000

agrégats de construction
11240

Ciment
2640

acier de construction
5340

02 Juin
Divers produits
5916

Aide humanitaire
15716

gaz de cuisson
280840

Essence

108030

Diesel
Diesel pour l’UNRWA

259988
38.000

carburant industriel

448964

agrégats de construction
11160

Ciment
3520

acier de construction
600

05 Juin
Divers produits
5212

Aide humanitaire
16895

gaz de cuisson
273940

Essence
Essence pour l’UNRWA

150006
38.000

Diesel
Diesel pour l’UNRWA

439961
38.000

carburant industriel

228000

agrégats de construction
13280

Ciment
2920

acier de construction
120

 
Exportations :
Le jeudi 31 mai 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation d’un camion de papeterie, 3 camions de légumes, un camion plein de citrons et un camion de tomates. Mercredi, 01 Juin 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation 6 camions de déchets, un camion de tomates et un camion de citrons. Jeudi, 02 Juin 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 3 camions de tomates, 2 camions de citrons, un camion de l’aubergine, un camion de piment doux, un camion de piment et un camion de cuir. Le dimanche 22 mai 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 7 camions de tomates, un camion de citrons, un camion de pommes de terre, un camion de concombres et un camion de stationnaire.
 Mouvement à Beit Hanoun ( "Erez")

Catégorie
01 Juin
02
03
04
05
06
07
Les patients
76
46
2
- 
86
63
71
Accompagnateurs
66
39
2
- 
82
61
61
Les cas personnels
61
87
32
- 
93
79
33
Des familles des prisonniers
- 
- 
- 
- 
- 
16
- 
Arabes d’Israël
6
9
2
- 
14
- 
1
diplomates
- 
13
- 
- 
- 
4
- 
Les journalistes internationaux
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
Les travailleurs internationaux
45
88
15
- 
14
21
16
Les voyageurs à l’étranger
1
1
- 
- 
6
56
- 
Hommes d’affaires
315
358
3
2
571
228
252
Entretiens d’affaires
- 
1
- 
- 
- 
- 
- 
interviews sécurisés
3
5
- 
- 
- 
6
1
VIP
- 
- 
- 
- 
- 
2
1
Ambulances vers Israël
2
1
2
- 
4
3
3
Les Compagnons des patients
2
1
2
- 
4
3
3
notes : Vendredi, 03 Juin 2016, les autorités israéliennes ont autorisé 265 civils de la bande de Gaza à effectuer des prières dans la mosquée al-Aqsa à Jérusalem occupée. Mercredi, 01 Juin mai 2016, les autorités israéliennes ont autorisé une personne et le jeudi, 02 Juin 2016, 3 personnes ; le dimanche, 05 Juin 2016, 8 personnes et le jeudi, 07 Juin 2016, une personne à renouveler leur permis.
A 07h30 le lundi 06 Juin 2016, les forces israéliennes stationnées à Beit Hanoun ont arrêté un homme d’affaires palestinien ,Ayatullah Ali Abdul Kareem Sarhan (37) du camp de réfugiés de Jabalia . Le frère de ayatullah a déclaré que, à environ 6h30 le même jour, Ayatullah se dirigait sur Beit Hanoun après avoir obtenu un permis BMC. A 07h30, il a perdu le contact avec lui. Vers 11h00 le mercredi 08 Juin 2016, la famille de Ayatullah a reçu un appel de la police israélienne les informant qu’ils ont arrêté Ayatullah et il est maintenant dans la prison d’Ashkelon.
Vers 11h30, le vendredi 03 Juin 2016, les forces israéliennes stationnées à un point de contrôle israélien à Jérusalem, ont arrêté Fayez Mesbah Mohammed al-Attar (65) du quartier al-Atatrah, au nord de la bande de Gaza, alors qu’il était sur son chemin pour effectuer des prières dans la mosquée al-Aqsa à Jérusalem occupée. Jeudi, 02 Juin 2016, al-Attar, qui est un fournisseur de fruits et légumes, a quitté la bande de Gaza via son permis BMC par Beit Hanoun . Le fils de Al-Attar, Khattab, a dit qu’il avait reçu un appel de son père pour l’informer de ce qui lui était arrivé avant que les soldats israéliens ne confisquent son téléphone portable.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 27 octobre 2018