Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > 6)Documentation > Des documents à connaître > Infos Gaza de Jacques Salles > Infos Gaza 818 2016 juin 9 au 15

Infos Gaza 818 2016 juin 9 au 15


un marseillais entraine l’équipe nationale palestinienne de foot

vendredi 10 juin 2016

De passage à Marseille, d’où il est originaire, Nourredine Oudali évoque les avancées du football palestinien qui, a petit pas, progresse vaille que vaille, malgré la tutelle israélienne qui complique les choses.
La principale qualité de Nourredine Ouldali, c’est la patience. « Depuis que je suis à la tête de la sélection palestinienne de football, j’ai appris à prendre sur moi. Attendre de longues heures aux guichets des contrôles des aéroports. Ou aux check points sur les routes. » Lui qui connaît les rues du Rouet comme sa poche, qui dès qu’il voit un ballon a les pieds qui le démange, a dû se faire une raison.
Même si la FIFA a dû taper du poing sur la table, adressant à la fédération israélienne de football un carton jaune - orangé pour son attitude vis-à-vis des clubs et sélections palestiniennes, les contrôles sont toujours aussi stricts. Chaque fois qu’une équipe doit quitter la Cisjordanie pour se rendre à un rendez-vous de coupe d’Asie des clubs ou des éliminatoires pour la sélection palestinienne, le même scénario se reproduit. « Nous sommes toujours soumis à l’aval des autorités israéliennes. »
Ces tracasseries ont ainsi plombé les chances de l’équipe nationale lors de son parcours dans les éliminatoires du mondial 2018. « Sur les huit matches que nous avons joués, nous avons dû en disputer six à l’extérieur car nos adversaires ne voulaient pas se déplacer. » A ce handicap est venu se rajouter un manque d’expérience des rendez-vous de haut-niveau. « Quand vous jouez contre les Emirats Arabes Unis, cela fait la différence ». Même si face à cette grosse cylindrée du football arabe, les hommes de Nourredine Ouldali ont réussi un bel exploit. « Un 0 -0 qui ressemblait à une victoire, vu le calibre de l’adversaire ! »
Un vieux briscard du football
Comment s’est-il retrouvé à diriger une sélection nationale ? Nourredine est avant tout un habitué des stades marseillais. Il a roulé sa bosse entre Air-Bel et Le Rouet. Avant de tenter une première expérience, déjà en Palestine, en tant qu’adjoint de Moussa Bezaz avec la sélection nationale. Durant un an, de 2011 à 2012, il emmagasine une certaine expérience au côté d’un entraîneur qui a connu une belle carrière en France.
Il enchaîne une expérience en Algérie, avec Rolland Courbis et Hubert Vellud. Le trio permet à l’USM Alger de jouer les premiers rôles dans le championnat local, où Nourredine Oudali s’était déjà fait remarquer, en bien, lors de son passage à Sétif, avec François Bracci. Il enchaîne sur une saison à Bahreïn où il s’occupe des U19 de la sélection nationale. Avant de reprendre la direction de Jérusalem en 2015. Cette fois, il est le numéro un.
Lorsqu’il revient en Palestine, Nourredine constate quelques avancées. « L’avertissement de la FIFA a eu des effets. La menace de suspendre les clubs israéliens de toutes compétitions internationales, qui est toujours brandie, nous permet de travailler avec un peu plus de confort. » Malgré tout, l’action au quotidien reste « compliquée ».
Le principal souci reste géographique. Gaza est toujours coupé de la Cisjordanie. Il est impossible pour lui d’aller voir ce qui se passe sur les terrains de l’enclave où, malgré la guerre, on essaie de jouer au football. « Quand je lance un regroupement de joueurs, c’est un véritable chemin de croix. J’ai le sentiment de refaire le parcours de Jésus, ce qui est un comble pour un musulman ! » plaisante-t-il.
Au fil des jours et des semaines, le travail porte ses fruits. Le football attire de plus en plus de jeunes, des garçons aussi bien que des filles. « Nous avons des sélections dans toutes les catégories de jeunes, à partir des U14, aussi bien chez hommes que chez les femmes. Nous avons aussi des équipes dans les écoles et les universités ».
Les résultats commencent à suivre. « Chaque victoire est un espoir supplémentaire. Une bouffée d’oxygène pour tout un peuple. » Selon Nourredine Oudali, le football palestinien peut devenir une locomotive au Proche Orient. « Il y a des défis à relever et des jeunes de qualités pour y parvenir ». Le concours de la Fifa, qui a financé plusieurs stades, dont cinq aux normes internationales, sans parler de l’Académie Sepp Blatter et du siège de la fédération palestinienne de football qui est un outil efficace, a été l’élément déclencheur.
Sur le terrain, les joueurs oublient les brimades et les contrôles quotidiens. Dans les tribunes, « le fait de voir une équipe porter le maillot de la Palestine suscite un bonheur total. Même si le résultat n’est pas bon, pour les supporters, le fait d’être là est suffisant pour manifester cette joie. »
Désormais, alors que tout le monde au pays attend de connaître le tirage des éliminatoires de la Coupe d’Asie 2017, le but de Nourredine Ouldali est d’organiser sur place un tournoi international. « Les gamins rêvent ici du Real et du Barça. De rencontrer Ronaldo et Messi ». S’il sait que le top niveau de la Ligue des Champions est encore inaccessible, le prochain succès du football palestinien sera lorsque des clubs européens se produiront sur le stade de Jérusalem ou sur celui d’Hébron.
« C’est un travail de longue haleine. Mais nous sommes optimistes. Vu la progression régulière, je pense que le meilleur est à venir. » Avec le soutien de Djibril al Rajoub, le dynamique président de la fédération.
source : Michel Garoscio - 11 mai 2016

Infos Gaza 818
Semaine du 9 au 15 juin 2016

 Les forces israéliennes poursuivent leurs crimes systématiques dans le territoire palestinien occupé (TPO)

 Dans la bande de Gaza, les forces israéliennes ont mené une incursion limitée. Le 15 ,juin les forces israéliennes ont pénétré dans le quartier de al-Nahdah dans le village d’al-Shawkah, à l’est de Rafah dans le sud de la bande de Gaza. Elles ont nivelé les terres et ont établi des barrières de sable, après quoi elles se sont retirés.
Israël a continué d’imposer une fermeture étanche de le la Palestine occupée. Elles ont imposé des restrictions sévères sur les déplacements des civils palestiniens dans la bande de Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée.
La fermeture illégale de la bande de Gaza, qui a été constamment renforcé depuis Juin 2007 a eu un impact désastreux sur la situation humanitaire et économique dans la bande de Gaza. Les autorités israéliennes imposent des mesures visant à porter atteinte à la liberté du commerce, y compris les besoins de base pour la population de la bande de Gaza et les produits agricoles et industriels destinés à être exportés. Depuis 9 années consécutives, Israël l’a bouclé par la terre, par la mer et par les airs pour isoler la bande de Gaza de la Cisjordanie, y compris Jérusalem occupée, et d’autres pays à travers le monde. Cela a entraîné de graves violations des droits économiques, sociaux et culturels et une détérioration des conditions de vie de 1,8 million de personnes. Les autorités israéliennes ont établi Karm Abu Salem (KeremShaloum) comme le seul passage pour les importations et les exportations afin d’exercer son contrôle sur l’économie de la bande de Gaza. Elles visent également à imposer une interdiction totale sur les exportations de la bande de Gaza. La fermeture israélienne a soulevé le taux de pauvreté à 38,8%, 21,1% d’entre elles souffrent de l’extrême pauvreté. En outre, le taux de chômage a augmenté jusqu’à 44%, ce qui reflète la détérioration économique sans précédent dans la bande de Gaza.
Mardi, 14 Juin 2016
Vers 21h20, l’aviation israélienne a lancé un missile sur un terrain vacant à environ 250 mètres de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, à l’est du village Juhor al-Deek, sud-est de la ville de Gaza. Aucune victime n’a été signalée.
 
Mercredi, 15 Juin 2016
 À environ 07h00, les véhicules militaires israéliens ont pénétré à environ 200 mètres de la clôture de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, dans le village d’al-Shawka, à l’est de Rafah. Ils ont nivelé les tarres terres et établi des barrières de sable le long de la frontière. Ils se sont ensuite redéployés le long de la clôture de la frontière.
Vers 09h00, canonnières israéliennes au mouillage près de Sheikh ’Ajleen ont ouvert le feu sur 4 bateaux de pêche naviguant dans les 6 nautiques. Les canonnières ont encerclé les quatre bateaux de pêche, qui étaient armés par 10 pêcheurs forcés de sauter à l’eau et à nager vers la canonnière. Les soldats israéliens ont ensuite arrêté les pêcheurs et ont confisqué leurs bateaux et leurs outils de pêche. Le PCHR conserve le nom des pêcheurs arrêtés. À environ 20h00 le même jour, les forces israéliennes ont libéré 8 des pêcheurs arrêtés, tandis que deux sont sous l’arrestation.
 Mouvement à Karm Abu Salem (Kerem Shalom)
 
date
Importations

Catégorie
Montant

tonnes
Nombre
Litres

06 Juin
Divers produits
3835

Aide humanitaire
16603

gaz de cuisson
272620

Assence

185989

Diesel
Diesel pour

507283
77050

carburant industriel

339000

agrégats de construction
11800

Ciment
3560

acier de construction
540

07 Juin
Divers produits
4343

Aide humanitaire
16636

gaz de cuisson
209930

Essence

225998

Diesel
Diesel pour l’UNRWA

510990
38.000

carburant industriel

376983

agrégats de construction
12520

Ciment
3440

acier de construction
270

08 Juin
Divers produits
3952,2

Aide humanitaire
13786

gaz de cuisson
202780

Essence

144970

Diesel
Diesel pour l’UNRWA

739286
76.000

carburant industriel

412014

agrégats de construction
9240

Ciment
3880

acier de construction
480

09 Juin
Divers produits
4220

Aide humanitaire
11379

gaz de cuisson
283750

Essence

296974

Diesel
Diesel pour l’UNRWA

615986
38.000

carburant industriel

418000

agrégats de construction
7640

Ciment
3400

acier de construction
180

 
Exportations :
 
Le lundi, 06June 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation d’un camion de vêtements, un camion de meubles, un camion de peaux d’animal, 6 camions de déchets, 0,45 tonnes d’ail et un camion de la menthe.
Mardi, 07 Juin 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation d’un camion de meubles, 5 camions de tomates et de 1,6 tonnes de poivrons doux.
Mercredi, 08 Juin 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 6 camions de déchets.
Le dimanche 22 Juin 2016, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 4 camions de tomates, 0,8 tonnes d’aubergines, un camion de poivrons doux et un chargement complet de la peau des animaux.
 
 Mouvement à Beit Hanoun ( "Erez") passage

Catégorie
08 Juin
09
10
11
12
13
Les patients
63
43
5
- 
- 
53
Accompagnateurs
62
38
7
- 
- 
49
Les cas personnels
13
46
12
- 
- 
63
familles de prisonniers
- 
- 
- 
- 
- 
57
Arabes d’Israël
1
6
3
- 
- 
5
diplomates
1
- 
2
- 
- 
- 
Les journalistes internationaux
- 
- 
- 
- 
- 
- 
Les travailleurs internationaux
34
49
9
- 
- 
12
Les voyageurs à l’étranger
- 
2
- 
- 
- 
56
Hommes d’affaires
253
314
1
2
- 
434
Entretiens d’affaires
- 
- 
- 
- 
- 
- 
Interviews sécurisés
4
4
- 
- 
- 
- 
VIP
2
- 
2
- 
- 
- 
Ambulances vers Israël
3
1
1
- 
1
7
Les Compagnons des patients
3
3
- 
- 
- 
3
 
notes :
 
Mercredi, 08 Juin 2016, les autorités israéliennes ont autorisé 5 personnes et le jeudi, 09 Juin 2016, admis 6 personnes à renouveler leur permis.
Le samedi et le dimanche, 11 et 12 Juin 2016, les autorités israéliennes ont entièrement fermé la traversée et le lundi 13 Juin 2016, les forces israéliennes ont ouvert exceptionnellement le passage jusqu’à 13h00 sous le prétexte des fêtes juives.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 19 juin 2018