Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Actualité-Palestine > La Palestine et la France > Trop, c’est trop : Solidarité avec les manifestations pacifiques à Gaza. (...)

Trop, c’est trop : Solidarité avec les manifestations pacifiques à Gaza. Mobilisation contre la « loi de l’Etat nation » en Israël.

Solidarité avec les manifestations pacifiques à Gaza. Mobilisation contre la « loi de l’Etat nation » en Israël.

Les manifestations pacifiques de la population palestinienne à Gaza qui ont eu lieu depuis le 30 mars 2018 à proximité de la clôture de séparation avec Israël ont été prises pour cible de tirs à balles réelles par les soldats de l’armée israélienne. Depuis cette date, on compte 162 morts — dont 33 enfants, une femme, deux journalistes et trois membres d’équipes médicales — et 8 770 blessés — dont 1 521 enfants, 238 femmes, 110 journalistes et 122 membres d’équipes médicales (chiffres du Palestinian Center for Human Rights, PCHR).

Le site de « Trop, c’est trop ! » publie un article de Bernard Ravenel sur cette nouvelle stratégie de résistance populaire et pacifique des Palestiniens et sa violente répression. [Lien vers cet article]

Ce site présente aussi le reportage, « Gaza, une jeunesse estropiée », qui met au jour l’usage systématique de balles réelles contre les manifestants, diffusée le jeudi 11 octobre dans l’émission « Envoyé spécial » sur France 2 [Lien vers cette émission et sa présentation] , en dépit de la demande de l’ambassadrice d’Israël à la présidente de France Télévision de renoncer à cette diffusion. Une demande reprise aussi par le président du « Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) », qui est en réalité le relai en France du gouvernement israélien.

Le site reproduit aussi l’« Appel pour l’égalité de tous les citoyens en Israël » contre la loi votée le 19 juillet par le Parlement israélien définissant Israël comme Etat-nation du peuple juif, publié notamment par Libération, l’Humanité et Mediapart, dont plusieurs animateurs de « Trop c’est trop ! » ont été à l’initiative [Lien vers cet appel]. Cette loi est l’aboutissement, de la politique de la droite et de l’extrême droite israélienne, elle établit une inégalité fondamentale entre, d’une part, les citoyens juifs ou d’origine juive et, de l’autre, les citoyens arabes et non juifs qui deviendraient officiellement et juridiquement des citoyens de seconde catégorie. Une loi contre laquelle de nombreuses personnalités, juives et non juives, se sont élevées et des manifestations importantes ont eu lieu en Israël.

Enfin « Trop, c’est trop ! » reproduit l’intervention, le 18 octobre, devant le Conseil de sécurité des Nations-Unies, du directeur exécutif de l’organisation israélienne de défense des droits de l’homme B’Tselem, Hagai El-Ad [Lien vers la vidéo et le texte de cette intervention]. L’accueil de cet intervenant aux Nations-Unies et les derniers votes intervenus à son Assemblée générale reflètent l’isolement croissant dans le monde de la politique des gouvernants israéliens.

Comme l’a écrit le 15 mai 2018 dans Haaretz le journaliste israélien Hemi Shalev, « L’image d’Israël est KO » (Le Courrier international n°1437, du 17 au 23 mai 2018). L’opinion mondiale comprend que les gouvernants israéliens utilisent cyniquement le thème de la « menace existentielle » dirigée contre Israël pour accroître la domination sur le peuple opprimé et désespéré de Palestine.

L’opinion mondiale, les Français de toutes origines et les Juifs de la diaspora doivent dénoncer cette politique et faire pression pour qu’il y soit mis fin.

Merci de soutenir les initiatives de « Trop c’est trop ! »

Signatures et dons en ligne :

http://www.occupationpasdaccord.eu/fr

http://pouregalitecitoyensisrael.wesign.it/fr

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 14 décembre 2018